Cercle des Langues
>
Blog
>
Culture
>

Les 20 Lois les Plus Insolites des États-Unis

Découvrez les 20 lois les plus insolites aux États-Unis : de l'interdiction des camels à l'obligation du sourire, préparez-vous à être surpris !

Anne-Sophie Roussas
Monday, May 6, 2024
Sommaire
Partager cet article
Logo du réseau social X
Prendre des cours d'anglais

Dans le vaste panorama juridique des États-Unis, se cachent parfois des lois aussi étonnantes que captivantes. Ces lois, parfois anciennes et rarement appliquées, reflètent les particularités et les idiosyncrasies de la société américaine. 😉 Découvrez notre sélection des 20 lois les plus insolites des États-Unis !

Prohibition de jouer aux dominos le dimanche en Alabama, interdiction de murmurer à l'oreille d'un cerf en Alaska, obligation de faire rebondir un cornichon pour qu’il soit considéré comme tel au Connecticut… Les États-Unis ont leur lot de lois aussi improbables les unes que les autres !

Ces 20 lois insolites aux États-Unis promettent de vous surprendre ! 😋 

1. Alabama : Interdiction de jouer aux dominos le dimanche

Qui aurait pensé qu'une partie innocente de dominos pourrait causer tant de remous un dimanche après-midi ?

Dans les recoins législatifs de l'Alabama, une règle insolite s'est établie : l'interdiction de jouer aux dominos le dimanche. Une mesure qui peut sembler étrange à première vue, mais qui trouve son origine dans une époque où le dimanche était réservé aux activités religieuses et familiales. Autrefois, les lois du dimanche étaient strictement observées, et les divertissements profanes étaient souvent proscrits. Ainsi, jouer aux dominos, même une simple partie amicale entre voisins, était considéré comme une violation de cette traditionnelle journée de repos et de recueillement.

Bien sûr, aujourd'hui, cette loi peut sembler un peu dépassée et même comique pour certains. Peut-être que l'Alabama, fidèle à ses traditions, conserve cette loi comme un rappel de son passé et de son attachement à ses valeurs conservatrices.

Alors, si vous prévoyez de visiter l'Alabama un dimanche, assurez-vous de ranger vos dominos et de trouver d'autres façons de passer votre journée.

2. Alaska : Il est illégal de murmurer à l'oreille d'un cerf

Dans les terres sauvages de l'Alaska, une loi insolite défend contre un acte encore plus inhabituel : murmurer à l'oreille d'un cerf. On peut se demander pourquoi une telle loi existe et quel contexte culturel l'a inspirée.

L'Alaska est connu pour sa nature sauvage et ses vastes étendues, où les animaux règnent en maîtres. Cette loi, bien que surprenante, pourrait être née de la nécessité de protéger la faune locale des interférences humaines. Les cerfs, en particulier, sont des créatures sauvages et sensibles, qui pourraient être perturbées ou même effrayées par des comportements humains inattendus.

De plus, murmurer à l'oreille d'un cerf peut sembler une pratique plus associée à la magie ou à la superstition qu'à la réalité. Peut-être que cette loi vise à dissuader les comportements superstitieux ou à protéger les cerfs de tout rituel potentiellement préjudiciable.

Quelle que soit la raison derrière cette loi, elle ajoute certainement une touche de mystère à la législation de l'Alaska. Alors, si jamais vous vous retrouvez face à un cerf dans les vastes étendues de l'Alaska, rappelez-vous de garder vos secrets pour vous-même et de laisser ces majestueuses créatures tranquilles dans leur habitat naturel.

3. Arizona : Interdiction de refuser un verre d'eau à quiconque

verre d'eau qui décrit une loi insolite aux Etats-Unis

Au cœur des vastes déserts de l'Arizona, une loi étonnante et bienveillante règne : il est interdit de refuser un verre d'eau à quiconque. Cette loi, bien que peut-être surprenante à première vue, revêt une grande importance dans un état désertique où la chaleur peut être impitoyable et où l'eau est une ressource précieuse.

Dans les régions arides de l'Arizona, rester hydraté est essentiel pour la santé et le bien-être. La déshydratation peut rapidement devenir un problème grave, surtout pendant les mois d'été où les températures peuvent atteindre des sommets. En obligeant les habitants à offrir de l'eau à ceux qui en ont besoin, cette loi contribue à sauvegarder la santé et la sécurité de tous, en particulier des personnes vulnérables comme les sans-abris ou les voyageurs égarés.

De plus, cette loi incarne l'esprit de générosité et de solidarité qui caractérise souvent les communautés de l'Arizona. Elle encourage les habitants à prendre soin les uns des autres et à se soutenir mutuellement, même dans les moments les plus difficiles.

4. Arkansas : Il est illégal de prononcer "Arkansas" incorrectement

Dans les méandres des lois insolites de l'Arkansas se trouve un décret qui peut sembler cocasse à certains, mais qui révèle en réalité un attachement profond à l'identité linguistique de l'État. Il est en effet illégal de prononcer le nom de l'État, "Arkansas", de manière incorrecte. Cette particularité peut sembler surprenante, voire absurde, mais elle trouve ses racines dans une histoire riche et complexe.

L'origine de cette spécificité linguistique remonte au 17e siècle, lorsque les premiers colons français ont exploré la région et ont donné à la rivière principale de la région le nom de "Arkansas", en l'honneur de la tribu amérindienne des Quapaws, également connue sous le nom d'Arkansas. Cependant, la prononciation française du mot, avec l'accent sur la dernière syllabe, a été conservée, contrairement à la prononciation anglaise qui met l'accent sur la première syllabe.

Au fil du temps, cette divergence de prononciation est devenue un point de fierté pour les habitants de l'Arkansas, qui ont adopté la prononciation française comme symbole de leur identité culturelle distincte. Ainsi, lorsqu'une loi a été adoptée pour réglementer la prononciation du nom de l'État, elle reflétait non seulement le désir de préserver la langue et la culture locales, mais aussi un sentiment d'attachement profond à l'histoire et aux traditions de l'Arkansas.

🚨 Si vous souhaitez améliorer votre accent anglais, nos formations d’anglais général sont là pour vous !

5. Californie : Il est illégal de faire du vélo dans une piscine

La Californie, connue pour ses plages ensoleillées et ses piscines étincelantes, détient également une loi quelque peu inhabituelle : il est illégal de faire du vélo dans une piscine. Cette étonnante réglementation, bien que rarement appliquée de nos jours, trouve son origine dans une combinaison de préoccupations de sécurité et de bon sens.

Initialement instaurée pour prévenir les accidents et les dommages matériels, cette loi visait à dissuader les plaisantins de rouler à vélo dans des endroits inappropriés, tels que les piscines publiques. Bien que la probabilité de voir un cycliste tenter cette acrobatie soit mince, la loi reste en vigueur, principalement par mesure de précaution.

En pratique, l'application de cette loi est rare, car les autorités locales se concentrent généralement sur des infractions plus graves et plus courantes. Cependant, dans le cas où un individu déciderait imprudemment de défier l'interdiction et de tenter une balade aquatique à vélo, il pourrait être confronté à des sanctions légères, telles que des amendes ou des avertissements.

6. Colorado : Il est interdit de rouler une brouette sur le trottoir sans permis

Au Colorado, un État connu pour ses paysages montagneux et sa culture en plein air, une loi quelque peu curieuse stipule qu'il est interdit de rouler une brouette sur le trottoir sans permis. Bien que cette réglementation puisse sembler étrange à première vue, elle trouve son origine dans une préoccupation légitime pour la sécurité publique et la préservation de l'espace urbain.

L'histoire derrière cette réglementation remonte à plusieurs décennies, à une époque où les trottoirs étaient souvent encombrés par des piétons et des véhicules non motorisés. Face à une augmentation des accidents impliquant des brouettes et d'autres équipements de jardinage sur les trottoirs étroits des villes, les autorités municipales ont décidé d'instaurer cette loi pour limiter les risques et garantir la sécurité des piétons. 

Aujourd'hui, bien que l'application stricte de cette loi soit rare, elle reste inscrite dans le code municipal et peut être invoquée si nécessaire. En général, les résidents du Colorado respectent cette réglementation avec humour, reconnaissant son caractère unique tout en comprenant son objectif de maintenir l'ordre et la sécurité dans les espaces urbains.

7. Connecticut : Un cornichon doit rebondir pour être considéré comme tel

Bocaux de cornichon pour illustrer une loi insolite aux Etats Unis

Au Connecticut, un État connu pour sa riche histoire et ses traditions singulières, une loi étonnante stipule qu'un cornichon doit rebondir pour être considéré comme tel. Cette curieuse exigence a suscité l'étonnement et la curiosité, mais elle repose en réalité sur des fondements scientifiques et législatifs.

L'origine de cette réglementation remonte à une époque où les producteurs de cornichons cherchaient des moyens de garantir la qualité et la fraîcheur de leurs produits. Face aux préoccupations concernant la manipulation et le stockage des cornichons, les autorités législatives ont décidé d'introduire cette mesure pour protéger les consommateurs contre les produits de qualité inférieure.

Sur le plan scientifique, le rebondissement d'un cornichon est souvent considéré comme un indicateur de fraîcheur et de fermeté. Un cornichon qui rebondit tend à être plus croquant et moins mou, ce qui suggère qu'il est frais et de bonne qualité.

8. Delaware : Interdiction de porter un pantalon moulant

Au Delaware, un État connu pour sa riche histoire et son engagement envers les droits individuels, une loi insolite interdit le port de pantalons moulants. Cette disposition juridique, bien que surprenante, trouve son origine dans un contexte social et culturel spécifique qui reflète les normes et les valeurs de la société de l'époque.

À l'époque où cette loi a été promulguée, le port de vêtements moulants, en particulier pour les femmes, était considéré comme contraire aux normes de décence et de pudeur. Les législateurs du Delaware ont donc décidé d'instaurer cette interdiction dans le but de promouvoir des standards vestimentaires jugés plus appropriés et respectables.

Cette mesure visait également à préserver l'image traditionnelle de la société et à prévenir toute forme de comportement considéré comme provocateur ou inapproprié. Dans un contexte où les codes vestimentaires étaient strictement réglementés et surveillés, l'interdiction des pantalons moulants représentait une tentative de maintenir les normes sociales établies.

Bien que cette loi puisse sembler dépassée et dépourvue de pertinence dans la société moderne, elle témoigne néanmoins des valeurs et des attitudes qui prévalaient à l'époque de son adoption. Elle offre également un aperçu intéressant des évolutions culturelles et sociales qui ont façonné le paysage juridique et social du Delaware.

9. Floride : Les éléphants attachés aux parcmètres doivent payer le parcmètre

En Floride, État connu pour ses plages ensoleillées et ses attractions touristiques, une loi surprenante stipule que les éléphants attachés aux parcmètres doivent payer le parcmètre. Cette législation insolite, bien que surprenante à première vue, trouve ses origines dans une anecdote amusante et historique.

Selon la légende urbaine, cette loi a été adoptée dans les années 1950 à la suite d'un incident impliquant un cirque itinérant. Lors d'une représentation à Miami Beach, un éléphant utilisé dans le spectacle s'est échappé et s'est dirigé vers le centre-ville. Les autorités locales, confrontées à cette situation inattendue, ont dû agir rapidement pour protéger la sécurité publique et réguler le comportement de l'animal.

Dans un geste d'humour et de pragmatisme, les responsables municipaux ont décidé d'appliquer les règles de stationnement existantes aux éléphants en liberté. Ainsi, conformément à la loi en vigueur, les éléphants errants devaient être attachés aux parcmètres et payer le tarif de stationnement applicable.

Bien que cette mesure ait été adoptée dans un contexte de crise temporaire, elle est rapidement devenue une curiosité juridique et une source de fierté locale pour les habitants de la Floride. Elle incarne l'esprit d'adaptation et d'humour caractéristique de la culture floridienne et illustre la façon dont les lois peuvent parfois être influencées par des événements insolites et des circonstances exceptionnelles.

10. Géorgie : Il est illégal de vivre sur un bateau pendant plus de 30 jours

En Géorgie, État du Sud des États-Unis, une loi inhabituelle stipule qu'il est illégal de résider sur un bateau pendant plus de 30 jours consécutifs. Cette législation, bien que surprenante, trouve ses racines dans des considérations maritimes et légales spécifiques qui remontent à plusieurs décennies.

À l'origine, cette loi était conçue pour réguler la présence des navires dans les ports et les zones côtières de l'État. Dans le contexte de la Géorgie, qui possède une importante façade maritime et des ports commerciaux actifs, les autorités cherchaient à prévenir les problèmes potentiels liés à la surpopulation de navires et à maintenir l'ordre public dans les zones portuaires.

En imposant une limite de 30 jours pour la résidence sur un bateau, les législateurs visaient à dissuader les individus de s'installer de manière permanente dans les ports et à encourager une rotation régulière des navires. Cette mesure visait également à prévenir les problèmes de sécurité, de santé publique et d'environnement associés à une présence prolongée de navires dans les eaux territoriales de l'État.

Sur le plan juridique, cette loi s'inscrit dans le cadre plus large du droit maritime et des réglementations portuaires, qui visent à garantir la sécurité et l'efficacité des activités maritimes.

11. Hawaï : Il est interdit de mettre une pièce dans son oreille

À Hawaï, l'État insulaire paradisiaque du Pacifique, une loi singulière interdit expressément de placer une pièce de monnaie dans son oreille. Cette prescription légale trouve ses origines dans un mélange complexe de considérations de santé publique et de superstitions culturelles profondément enracinées.

D'un point de vue de la santé publique, cette loi pourrait être interprétée comme une mesure de précaution contre les risques d'infection et de blessures associées à l'introduction d'objets étrangers dans les cavités corporelles.

Parallèlement à ces préoccupations sanitaires, l'interdiction de placer une pièce dans son oreille à Hawaï pourrait également être influencée par des croyances et des superstitions locales. Dans de nombreuses cultures, notamment dans les îles du Pacifique, les oreilles sont considérées comme des organes sensibles et sacrés, souvent associés à des symboles de protection et de bonne fortune. Par conséquent, l'introduction d'objets étrangers dans les oreilles peut être perçue comme un acte de mauvais présage ou de manque de respect envers les traditions culturelles.

Dans ce contexte, la loi prohibant la mise de pièces dans les oreilles à Hawaï reflète la volonté de préserver à la fois la santé physique et le respect des croyances culturelles locales.

12. Idaho : Interdiction de pêcher sur le dos d'un chameau

Chameau dans le désert pour illustrer une loi insolite

Dans l'État de l'Idaho, au cœur des vastes plaines et des paysages montagneux de l'ouest américain, une loi inhabituelle interdit spécifiquement la pratique de la pêche sur le dos d'un chameau. Cette disposition légale, bien que déconcertante à première vue, trouve son origine dans un contexte historique et culturel particulier.

L'interdiction de pêcher sur le dos d'un chameau remonte à une époque où l'État de l'Idaho était encore en grande partie rural et où les chameaux étaient utilisés comme moyens de transport dans les régions arides et reculées. À cette époque, certains habitants de l'Idaho avaient recours à des chameaux pour se déplacer dans des zones difficiles d'accès, notamment pour traverser des rivières ou des cours d'eau.

Cependant, la pratique de la pêche sur le dos des chameaux est rapidement devenue une source de préoccupation pour les autorités locales en raison de plusieurs facteurs. Tout d'abord, cela posait des risques de sécurité pour les personnes impliquées, les chameaux n'étant pas naturellement adaptés à la pêche et pouvant devenir agités ou incontrôlables dans l'eau. De plus, cette activité pouvait perturber l'écosystème local et nuire aux populations de poissons et à leur habitat naturel.

Ainsi, pour prévenir les dangers potentiels associés à cette pratique insolite, les législateurs de l'Idaho ont décidé d'adopter une loi interdisant spécifiquement la pêche sur le dos des chameaux.

13. Illinois : Il est illégal de manger dans un lieu en feu

Dans l'État de l'Illinois, il est illégal de manger dans un lieu en feu. Cette disposition juridique peut sembler absurde mais elle est en fait conçue pour garantir la sécurité publique dans des situations d'urgence.

L'origine de cette loi remonte à une époque où les incendies étaient une menace fréquente pour les communautés. À cette époque, les autorités locales cherchaient des moyens de minimiser les risques d'incendie et de protéger les citoyens contre les dommages et les dangers associés aux flammes.

Interdire de manger dans un lieu en feu était une mesure de bon sens pour prévenir les accidents et les incidents graves. Pendant un incendie, les personnes étaient souvent occupées à lutter contre les flammes, évacuer les lieux et aider les autres à se mettre en sécurité. Manger dans un tel environnement pouvait distraire les individus de ces tâches vitales et aggraver la situation.

De plus, la présence de nourriture dans un lieu en feu pouvait aggraver l'incendie en fournissant du combustible supplémentaire aux flammes, augmentant ainsi le risque d'expansion et de propagation du feu.

14. Indiana : Les moustaches sont interdites si elles provoquent des baisers fréquents

L'État de l'Indiana a une loi inhabituelle qui interdit aux hommes de porter des moustaches si elles provoquent des baisers fréquents. Bien que cela puisse sembler étrange, cette loi reflète les préoccupations sociales et culturelles de l'époque où elle a été promulguée.

L'histoire derrière cette loi remonte à une époque où les normes sociales en matière d'apparence et de comportement étaient strictement réglementées. À cette époque, les moustaches étaient souvent associées à une masculinité virile, mais aussi à des comportements sociaux jugés inappropriés, tels que les baisers fréquents et non sollicités.

Pour préserver la décence publique et maintenir des normes de comportement acceptables, les législateurs de l'Indiana ont décidé d'interdire les moustaches si elles étaient considérées comme incitant à des baisers excessifs ou inappropriés. Cette loi visait à dissuader les comportements indésirables en imposant des restrictions sur l'apparence physique des individus.

Bien que cette loi puisse sembler dépassée et même comique de nos jours, elle offre un aperçu intéressant des normes sociales et culturelles de l'époque où elle a été adoptée.

15. Iowa : Les hommes à moustaches ne peuvent pas embrasser les femmes en public

L'Iowa, tout comme l'Indiana, possède une loi concernant les moustaches, mais avec une nuance significative. Selon cette loi, les hommes portant des moustaches ne sont pas autorisés à embrasser les femmes en public. Bien que cela puisse sembler étrange et intrusif, cette loi reflète également les normes sociales et culturelles de l'époque où elle a été promulguée.

La similitude entre la loi de l'Iowa et celle de l'Indiana réside dans la réglementation de l'apparence physique des individus. Dans les deux cas, les législateurs ont tenté de contrôler les comportements sociaux en imposant des restrictions sur des attributs physiques spécifiques.

Cependant, la différence majeure entre les deux lois réside dans leur domaine d'application. Tandis que la loi de l'Indiana se concentre spécifiquement sur l'impact social des moustaches et interdit leur port si elles incitent à des baisers fréquents, celle de l'Iowa vise directement les interactions publiques entre hommes et femmes.

Cette différence soulève des questions sur les motivations et les préoccupations sous-jacentes des législateurs de chaque État. Alors que la loi de l'Indiana semble se concentrer davantage sur les comportements sociaux indésirables, celle de l'Iowa semble viser à réglementer les interactions interpersonnelles entre hommes et femmes.

16. Kansas : Interdiction de servir du vin dans des tasses à thé

On aurait pu penser à un cliché des américains vis-à-vis des français mais non c’est bien aux États-Unis que cette loi est en vigueur !

L'interdiction de servir du vin dans des tasses à thé au Kansas semble être une curiosité législative qui reflète les différences culturelles entre la consommation de thé et celle de vin. Cette loi, bien que surprenante de nos jours, pourrait être interprétée comme une tentative de préserver la tradition et la culture du thé dans un État où cette boisson peut être plus populaire que le vin.

La culture du thé est profondément enracinée dans de nombreuses régions du monde, et certains États, comme le Kansas, pourraient avoir adopté des lois pour protéger et promouvoir cette tradition. Servir du vin dans des tasses à thé pourrait être considéré comme une violation de cette tradition, car cela pourrait être perçu comme une tentative de mélanger des cultures et des pratiques de consommation différentes.

D'autre part, la culture du vin est également importante dans de nombreuses régions, et cette interdiction pourrait être interprétée comme une mesure visant à protéger l'intégrité et la tradition associées à cette boisson. En imposant des restrictions sur la manière dont le vin est servi, les législateurs du Kansas pourraient chercher à préserver l'authenticité de la culture viticole dans leur État.

17. Kentucky : Il est obligatoire de se doucher au moins une fois par an

Pommeau de douche pour montrer une loi insolites aux States

L'exigence légale de se doucher au moins une fois par an dans le Kentucky est une mesure visant à promouvoir l'hygiène publique. Cependant, cette loi insolite soulève des questions sur la manière dont elle est appliquée et son efficacité réelle dans la promotion de l'hygiène.

Sur le plan de l'hygiène publique, l'introduction d'une telle loi peut être interprétée comme une tentative de garantir un niveau minimum de propreté et de santé parmi la population. En imposant cette exigence, les législateurs pourraient avoir cherché à prévenir la propagation des maladies et à promouvoir de bonnes pratiques d'hygiène parmi les habitants de l'État.

Cependant, la mise en œuvre pratique de cette loi soulève des défis évidents. Il est difficile, voire impossible, pour les autorités de contrôler et de vérifier si chaque résident se conforme à cette exigence.

En fin de compte, cette loi suscite plus de curiosité que d'utilité réelle en matière d'hygiène publique. Bien qu'elle puisse avoir été adoptée avec de bonnes intentions, son application pratique et son efficacité sont sujettes à débat.

18. Louisiane : Il est interdit de faire des gargarismes en public

L'interdiction de faire des gargarismes en public en Louisiane soulève des questions sur son objectif sous-jacent. Elle peut être interprétée comme une mesure d'étiquette visant à maintenir des normes de comportement social.

D'un point de vue de la santé publique, l'interdiction des gargarismes en public pourrait avoir été instaurée pour prévenir la propagation des germes et des maladies contagieuses. En effet, le fait de cracher ou de faire des gargarismes en public peut potentiellement propager des agents pathogènes, surtout en période de pandémie ou d'épidémie.

Cependant, cette interdiction pourrait également être motivée par des considérations d'étiquette sociale et de décence publique. Faire des gargarismes en public peut être perçu comme une activité peu hygiénique et peu attrayante, perturbant le cadre social et le bien-être général des individus autour.

Quelle que soit l'intention initiale derrière cette loi, son application et sa pertinence actuelles peuvent être remises en question. Dans un contexte moderne, où l'hygiène personnelle est largement promue et où les normes sociales évoluent, cette loi peut sembler dépassée et même excessive.

19. Maine : Il est interdit de quitter un avion en vol

L'interdiction de quitter un avion en vol dans l'État du Maine est une disposition juridique qui semble relever du bon sens et de la sécurité aérienne. Cette loi vise à garantir la sécurité des passagers et de l'équipage pendant les vols.

Quitter un avion en vol présente des risques évidents pour la sécurité et peut mettre en danger la vie des passagers ainsi que celle des personnes au sol.

De plus, quitter un avion en vol est non seulement dangereux, mais c'est aussi une violation grave des règles de l'aviation civile. Les passagers qui tentent de quitter un avion en vol peuvent faire l'objet de poursuites pénales et de sanctions sévères de la part des autorités de l'aviation civile.

En conséquence, l'interdiction de quitter un avion en vol est une mesure légale essentielle pour assurer la sécurité et l'intégrité des opérations aériennes.

20. Maryland : Les lions ne peuvent pas assister au cinéma

L'interdiction des lions dans les cinémas du Maryland est une de ces lois insolites qui prêtent à sourire, mais qui révèlent aussi un contexte historique et social intéressant.

Au début du 20e siècle, les cirques ambulants et les foires étaient monnaie courante aux États-Unis, et les organisateurs cherchaient toujours à attirer plus de spectateurs en offrant des attractions sensationnelles. C'est dans ce contexte que les lions et d'autres animaux exotiques étaient parfois exhibés dans des cinémas, souvent dans des cages placées sur scène, pour le plus grand plaisir du public.

Cependant, cette pratique soulève des préoccupations éthiques et de sécurité. Les lions, en tant qu'animaux sauvages, peuvent être imprévisibles et dangereux, surtout lorsqu'ils sont confinés dans des espaces restreints et exposés à de grandes foules. De plus, leur présence dans les cinémas pose des problèmes évidents d'hygiène et de sécurité pour le public.

C'est pourquoi les autorités du Maryland ont décidé d'interdire strictement la présence de lions dans les cinémas, afin de garantir la sécurité et le bien-être des spectateurs. 

Dans un monde juridique où les règles semblent parfois tirées par les cheveux et où l'absurde côtoie le sérieux, ces lois insolites des États-Unis nous invitent à la fois à sourire et à réfléchir. À travers ces législations les plus improbables, nous avons découvert un pan méconnu de l'histoire, de la culture et des préoccupations sociales de ce grand pays.

Une femme faisant un cours particulier sur son ordinateur
Formation anglais général

Envie de progresser plus vite ? Commencez votre formation d'anglais

Je commence ma formation
Une femme suivant un cours particulier sur son ordinateur
Formation anglais pro

Vous souhaitez être à l'aise en anglais pour votre quotidien pro ?

Je commence ma formation
Un cours collectif du Cercle des Langues sur un ordinateur
Téléchargement ebook pro

Donnez un élan à votre carrière en maîtrisant l'anglais spécifique à votre secteur

Téléchargement du ebook
A propos de l'auteur

Anne-Sophie Roussas

Fan d'aventures, Anne-Sophie a beaucoup voyagé grâce à son précédent métier. L'Italie, la Grèce, l'Angleterre, l'Allemagne, l'Irlande, la République Tchèque, l'Espagne et les États-Unis, pour ne citer qu'eux, sont quelques-uns des pays qu'elle a eu la chance d'explorer. C'est avec cette curiosité permanente qu'elle a développé son appétence pour les langues !

Croix