Cercle des Langues
>
Blog
>
>

Vol au-dessus des mots : Vocabulaire aéronautique en anglais

January 18, 2024

Avez-vous prévu de prendre l'avion prochainement ? Que ce soit dans un contexte personnel ou professionnel, l'avion reste un moyen de transport largement utilisé aujourd'hui.

Vous avez sûrement déjà lu notre article sur le vocabulaire essentiel de l'aéroport en anglais. Mais avez-vous pensé aux aspects techniques des avions, comme les instruments et les procédures de vol ? Savez-vous comment expliquer la navigation aérienne et les considérations météorologiques ?

Dans cet article, vous retrouverez du vocabulaire aéronautique en anglais couvrant tous les domaines de l'aviation. 

Les métiers du domaine de l’aéronautique en anglais

Dans le domaine de l’aéronautique, il existe beaucoup de professions qui sont essentielles à la construction des avions. Des ingénieurs et techniciens de maintenance aux équipages de vol et contrôleurs aériens, ces métiers assurent que les avions sont structurellement sûrs et que tous les systèmes fonctionnent bien ! 

  • aeronautical engineer : ingénieur aéronautique
  • aeronautical maintenance technician : technicien de maintenance aéronautique
  • airline pilot : pilote de ligne
  • air traffic controller : aiguilleur du ciel 
  • apron controller : chef de piste
  • client support technician : technicien d'assistance à la clientèle
  • commercial engineer : ingénieur d’affaires
  • computing engineer : ingénieur calcul
  • design engineer : ingénieur d’études 
  • flight attendant : hôtesse de l’air
  • flight dispatcher : régulateur de vol
  • industrial engineer : ingénieur des méthodes
  • onboard systems engineer : ingénieur en systèmes embarqués
  • qualified technician in electronics : technicien supérieur en électronique
  • security agent : agent de sûreté
  • sheet metal smith : chaudronnier / tuyauteur
  • station manager : chef d’escale

Saviez-vous qu’il existe plus d’un type de pilote ? Dans les compagnies aériennes, les pilotes peuvent posséder de multiples rôles d’administration de pilotage, comme les pilotes vérificateurs (check pilot) et les instructeurs sur simulateur de vol (flight simulator instructor) qui s’assurent des examens informels des pilotes pour s'assurer qu’ils sont capable de piloter un avion.

Voici quelques autres spécialisations du domaine du pilotage que vous pouvez découvrir si vous aussi, vous souhaitez travailler dans le domaine de l'aviation !

  • captain : capitaine
  • check pilot (formerly check airman) : pilote vérificateur
  • designated pilot examiner (DPE) : pilote-examinateur désigné
  • fighter pilot : pilote de chasse
  • glider pilot : pilote de planeur
  • first officer : copilote
  • flight instructor : instructeur de vol 
  • flight simulator instructor : instructeur sur simulateur de vol
  • student pilot : élève pilote
  • test pilot : pilote d’essai

Découvrez également notre article sur le vocabulaire pour voyager à la gare en train !

Les termes essentiels liés aux composantes d'un avion

Tout d’abord, il existe une distinction entre “aircraft - aéronef” et “airplane - avion”. Le premier représente les moyens de transport qui peuvent se déplacer en altitude, sans regard du poids par rapport à l’air, tandis que “airplane” décrit un appareil plus lourd que l’air.

En général, tous les avions partagent les mêmes structures décrits ci-dessous, même avec des variétés de dessin, bien sûr ! 

  • engine : moteur d’avion
  • fuselage : fuselage
  • tail : queue
  • wing : aile

Les différentes parties internes d’un avion en anglais

Partie interne d'un avion montrant les sièges

Il est essentiel de savoir la différence entre les parties internes d’un avion et les espaces internes pour que vous compreniez les composants internes de l’aéronautique en anglais.

Vous vous êtes déjà demandé où l’équipage de vol se repose pendant de longs voyages ? Avez-vous déjà visité la cabine de pilotage après un vol ? Découvrez les mots de vocabulaire pour décrire ces endroits intérieurs d’un avion !

  • cargo hold : soute
  • cabin : cabine
  • cockpit / flight deck : cabine de pilotage
  • crew rest area : zone de repos de l'équipage
  • galley : cuisine
  • lavatory : toilettes

Attention: quand on parle de la cabine de pilotage, le mot flight deck” a remplacé le mot “cockpit” ! Alors que ces deux termes sont interchangeables, il est plus approprié d’utiliser “flight deck” à cause de l’incorporation des termes neutres de genre dans le monde de l’aviation.

Explorons maintenant le vocabulaire liés à la cabine d’un avion :

  • armrest : accoudoir
  • aisle : allée / couloir
  • emergency exit : issue de secours
  • overhead bin : compartiment à bagages
  • seat : siège
  • seat belt : ceinture de sécurité
  • tray table : tablette
  • window : fenêtre 

D'ailleurs, les instruments de vol, ou les avioniques, donnent des informations techniques aux pilotes, comme l’altitude et la vitesse de l’avion. Il y a 6 instruments primaires (anémomètre, horizon artificiel, altimètre, indicateur de virage, directionnel, variomètre), mais ils sont soutenus par de nombreux instruments qui contrôlent la stabilisation de l’avion en l’air et la communication avec les contrôleurs aériens.

Voici une liste des instruments de vol essentiels à savoir lorsqu’on est pilote !

  • airspeed indicator : anémomètre
  • altimeter : altimètre
  • artificial horizon : horizon artificiel
  • attitude director indicator (ADI) : indicateur de direction d'attitude
  • autopilot : pilote automatique
  • control column : manche à balai
  • heading indicator : directionnel
  • horizontal situation indicator (HSI) : indicateur de situation horizontale
  • instrument panel : tableau de bord
  • magnetic compass : boussole / compas magnétique
  • radio : radio
  • stall warning indicator : avertisseur de décrochage
  • tachometer : compte-tours
  • throttle : accélérateur
  • transponder : transpondeur
  • trim tab : volet compensateur
  • turn coordinator : indicateur de virage
  • vertical speed indicator : variomètre

Les différents parties externes d’un avion en anglais

À l'extérieur d’un avion, il y a quelques parties mécaniques qui assurent la stabilisation de vol du décollage jusqu’à l'atterrissage. L’éclairage d’avion appartient par exemple aux parties externes et sont utilisés lors des vols en soirée.

Découvrez ces mots de vocabulaire essentiels pour décrire les différents parties externes d’un avion !

  • aileron : aileron
  • airbrakes / spoilers : aérofreins
  • cowling : capot
  • elevator : gouvernail de profondeur
  • engine blade : pale de moteur
  • flaps : volet
  • fuel tank : réservoir (d’essence)
  • horizontal stabilizer : plan fixe horizontal / stabilisateur
  • landing gear : train d'atterrissage
  • landing lights : feux d’approche
  • leading edge : bord d'attaque
  • navigation lights : feux de navigation
  • nose wheel : train avant
  • propeller : hélice
  • rudder : gouvernail de direction / palonnier
  • strobe lights : feux anticollision
  • thrust reverser : inverseur de poussée
  • vertical stabilizer : plan fixe horizontal / dérive
  • windshield : pare-brise
  • winglet : ailette d’extrémité d’aile
  • wing tip : saumon (d'aile)

Quand vous imaginez un avion, il est probable que vous imaginez un grand avion comme le Boeing 747 avec plusieurs moteurs et un long fuselage. Mais connaissez-vous les différents types d'avions, chacun avec ses propres usages ? Voici cette liste des catégories d'avions !

  • fighter jet : avion de chasse / avion de combat
  • jet airplane : avion à réaction
  • narrow-body airplane : petit avion
  • propeller airplane : avion à hélice
  • seaplane : hydravion
  • single-engine airplane : avion monomoteur
  • tailwheel airplane : avion à train classique
  • twin-engine airplane : avion bimoteur
  • widebody airplane : avion gros porteur

Partie externe d'un avion

Le vocabulaire de la navigation aérienne en anglais

C'est tout un art que de diriger les milliers d’avions en l’air chaque jour. Du contrôle aérien à l’espace aérien, il existe de nombreux process qui permettent d'organiser la surveillance aérienne, de contrôler les itinéraires de vol, et d'assurer une bonne communication durant le vol.

Découvrez le lexique pour décrire les éléments de la navigation aérienne en anglais !

Les aéroports et les infrastructures aéroportuaires

Vous connaissez probablement les mots de vocabulaire concernant l'aéroport, mais connaissez-vous les infrastructures aéroportuaires ? Saviez-vous qu’il y a une différence entre “runway” et “taxiway”, par exemple ? Apprenez ces mots d'infrastructures de l’aéronautique en anglais !

  • aerodrome : aérodrome
  • control tower : tour de contrôle
  • gate : porte
  • hangar : hangar
  • hold-short line : ligne d’attendre à l'écart
  • jetbridge : passerelle
  • run-up pad : point fixe
  • runway : piste
  • tarmac : aire de stationnement
  • taxiway : voie de circulation
  • terminal : aérogare

Infrastructure de l'aéroport qui montre l'intérieur

Jetez-un-œil à notre article sur le vocabulaire utile pour voyager en anglais !

Le contrôle du trafic aérien et les acteurs impliqués

Saviez-vous qu’il y a plus d’un type de contrôleur aérien ? Le contrôle du trafic aérien se compose de différentes responsabilités tout au long des étapes de vol, du décollage à l'atterrissage. Les contrôleurs aux sols s’occupent des avions sur les voies de circulation pendant que les contrôleurs d’approche dirigent les vols arrivants par exemple.

Explorez les nombreux secteurs du contrôle du trafic aérien !

  • air traffic control : contrôle de circulation aérienne
  • approach control : contrôle d'approche
  • area control center : centre de contrôle régional
  • clearance : autorisation
  • clearance delivery : contrôle de prévol
  • departure control : contrôle de départ
  • en-route control : contrôle en route
  • flight dispatcher : régulateur de vol
  • ground control : contrôle de sol
  • ground positioning system (GPS) : système de localisation GPS
  • monitor screen : écran de contrôle
  • radar : radar
  • terminal control area (TRACON) : zone de contrôle terminal
  • tower control : contrôle de la tour / d’aérodrome

Les itinéraires de vol et les espaces aériens

L’espace aérien est divisé en plusieurs catégories telles que des espaces extrêmement limités par les réglementations des contrôleurs ou les espaces libres et non contrôlés. Notez bien qu’il existe quelques différences entre le système d'espace aérien français et l’espace aérien américain !

Voici quelques mots essentiels à savoir lorsque vous discutez des itinéraires de vol et des espaces aériens :

  • airway : voie aérienne
  • approach procedure (AP) : procédure d'approche
  • area navigation (RNAV) : navigation de surface
  • callsign : indicatif d’appel
  • cleared : autorisé
  • connecting flight : correspondance
  • controlled airspace : espace aérien contrôlé

Il existe 5 catégories d’espaces aériens contrôlés, désignées par les règlements de l’Organisation de l’Aviation Civile Internationale (OACI).

  • Classe A : Cette classe est utilisée dans des zones très spécifiques, comme la région parisienne en France et l'espace sous 18 000 pieds d'altitude aux États-Unis. Dans la Classe A, tous les avions doivent fonctionner selon les règles d'instrumentation (IFR) et être autorisés par les contrôleurs de circulation aérienne (ATC). Les pilotes doivent établir un contact radio et recevoir une autorisation pour entrer dans cet espace. 

  • Classe B : La Classe B est similaire à la Classe A dans le sens où le contact radio et une clairance sont obligatoires. Cependant, contrairement à la Classe A, la Classe B permet également des opérations de vol visuel (VFR) avec des vols sous les règles d'instrumentation (IFR).

🚨 Attention : Aux États-Unis, cette classe est utilisée dans de grands aéroports tels que New York-Kennedy (JFK) et Los Angeles (LAX), mais en France, elle n'est pas utilisée.

  • Classe C : Dans la Classe C, les pilotes doivent également établir un contact radio et obtenir une autorisation. Les contrôleurs de circulation aérienne fournissent des informations de circulation, mais ils ne séparent pas les avions volant selon les règles d'opérations de vol visuel (VFR).

🚨 En France, cette classe est utilisée pour les grands aéroports tels que Bordeaux, Nice et Lyon, tandis qu'aux États-Unis, elle est utilisée dans des aéroports de taille moyenne, comme celui de la Nouvelle-Orléans en Louisiane.

  • Classe D : La Classe D assure la séparation des avions volant selon les règles d'instrumentation (IFR) entre eux, mais fournit également des informations de circulation à tous les vols, qu'ils opèrent en IFR ou en VFR.

🚨 Aux États-Unis, les vols en VFR n'ont pas besoin d'une clairance des contrôleurs de circulation aérienne, mais ils doivent quand même établir un contact radio.

  • Classe E : La Classe E est la catégorie finale d'espace aérien contrôlé. Dans cette classe, le contact radio et une clairance sont requis uniquement pour les vols en IFR.

🚨 La Classe E ne garantit pas l'information de circulation à tous les vols, mais si possible, les contrôleurs de circulation aérienne la fournissent.

Voici d’autres mots qui pourraient vous être utiles.

  • departure procedure (DP) : procédure de départ
  • direct flight : vol direct
  • domestic flight : vol intérieur
  • flight duration : duration de vol
  • flight level : altitude de vol
  • flight path : ligne aérienne
  • flight plan : plan de vol
  • international flight : vol international
  • layover : escale
  • route : itinéraire de vol
  • special use airspace : zones à statut particulier
  • prohibited airspace : zones interdites
  • restricted airspace : zones réglementées
  • standard terminal arrival route (STAR) : route d'arrivée terminale standard
  • time zone : fuseau horaire
  • uncontrolled airspace : espace aérien non-contrôlé
  • waypoint : étape

Il y a deux catégories d’espace aérien non-contrôlé : Class F et Class G.

  • Classe F : La Classe F est une catégorie d'espace aérien utilisée en Angleterre. Ni les États-Unis ni la France n'utilisent cette classe. Dans la Classe F, les services de contrôle aérien traditionnels fournis par les contrôleurs de circulation aérienne (ATC) ne sont pas présents. À la place, la Classe F transmet des services d'information et d'alerte aux pilotes. Les contrôleurs de circulation aérienne ne sont pas impliqués, et c'est au pilote de se coordonner avec d'autres avions pour éviter les collisions. Pour les vols sous règles d'instrumentation (IFR), la Classe F assure également la séparation des avions, c'est-à-dire qu'elle maintient une distance sécuritaire entre les avions en vol.

  • Classe G : La Classe G représente l'espace aérien le plus "libre". Dans cette classe, il n'y a pas de services de contrôle fournis par les contrôleurs de circulation aérienne. Cependant, des services d'information et d'alerte sont disponibles pour aider les pilotes à obtenir des informations sur les autres avions et les conditions météorologiques. Contrairement aux autres classes, la Classe G offre une plus grande liberté aux pilotes, car ils sont responsables de leur propre séparation et coordination avec les autres avions présents dans cet espace aérien.

Les procédures de vol en anglais

Découvrez les termes essentiels pour décrire les procédures essentielles de vol en anglais !

Le vocabulaire du décollage et de l’atterrissage en anglais

Selon la plupart des pilotes, la sensation de décollage évoque toujours un sentiment de merveille et curiosité. Mais il existe beaucoup de considérations complexes à comprendre, comme la vitesse et la stabilité !

Explorez ces mots et expressions utiles liés aux décollage et à l'atterrissage !

  • cruising speed : vitesse de croisière
  • instrument landing system (ILS) : système d'atterrissage aux instruments
  • knots : noeuds
  • landing : atterrissage
  • rotations per minute (RPM) : rotation par minute
  • takeoff : décollage
  • to flare : arrondir
  • to push the throttle forward : pousser l’accélérateur vers l’avant
  • to reduce power : réduire la puissance
  • V1 : vitesse maximale d’interruption du décollage
  • VR : vitesse de rotation

Le vocabulaire anglais des manœuvres en vol

En cours de vol, il est essentiel de maintenir le vol stable et à la même altitude si possible. Voici ces mots de vocabulaire pour décrire des manœuvres aéronautiques en anglais.

  • angle of attack : angle d’attaque
  • altitude : altitude
  • bank angle : angle de virage
  • heading : cap
  • pitch : assiette
  • roll : roulis
  • skid : dérapage
  • slip : glissade
  • spin : vrille
  • stall : décrochage
  • yaw : lacet

La sécurité aéronautique en anglais

Chaque année, les agents de sûreté aux États-Unis contrôlent plus de 750 milliards de personnes. Même si la sécurité aéroportuaire possède une réputation d’inefficacité, elle assure que les voyageurs sont protégés contre de nombreux dangers potentiels. En assurant la sécurité des avions, les inspections de maintenance sont également essentielles afin de valider que les avions sont sûrs pour les voyageurs. 

Découvrez cette petite liste de vocabulaire essentiel pour discuter des positions de la sécurité aéronautique en anglais !

  • air marshal : agent de sécurité
  • customs agent : douanier
  • security checkpoint : contrôle de sécurité
  • Transportation Security Administration (TSA) : Administration de la Sécurité des Transports

Techniciens qui assurent la sécurité d'un avion en le réparant

Les procédures d’urgences en anglais

Savez-vous qu’il est plus probable de subir un accident de voiture qu'un accident d'avion ? Même si la possibilité d’une urgence en avion est extrêmement basse, le risque existe quand même..

Apprenez-vous ces mots essentiels de procédures d’urgence en anglais :

 

  • communications failure : panne de communication
  • crack : fissure
  • ditching / water landing : amerrissage
  • emergency landing : atterrissage forcé
  • emergency lighting : éclairage de secours
  • engine failure : panne de moteur
  • evacuation : évacuation
  • faulty brakes : problèmes de freins
  • fuel leak : fuite de carburant
  • go-around :  remise de gaz
  • life jacket : gilet de sauvetage
  • malfunction : défaillance
  • oxygen mask : masque à oxygène
  • rescue : sauvetage
  • tire burst : éclatement de pneu
  • to break down : tomber en panne
  • to catch fire : prendre feu
  • to dump fuel : déverser du carburant
  • to explode : exploser
  • to stall : décrocher
  • to turn back : faire un demi-tour

Les inspections et la maintenance d’un avion en anglais

Les inspections de maintenance sont essentielles pour déterminer si un avion est prêt à voler. Il y a deux inspections primaires : l’inspection annuelle (annual inspection) et l’inspection des 100 heures (100-hour inspection), qui assurent la sécurité des composants et structures avioniques. Le premier est obligatoire pour tous les avions, mais le dernier est obligatoire seulement pour les avions utilisant les vols commerciaux et les formations de vol.

 

Quelques instruments doivent subir des inspections spécifiques en plus des inspections standards. L’altimètre (altimeter) et le transpondeur (transponder) doivent être inspectés tous les 24 mois, tandis que le transmetteur de localisation (emergency locator transmitter / ELT) d'urgence doit être inspecté tous les 12 mois. Il existe des inspections en plus aux types spécifiques d’avions, comme le Cirrus, qui a besoin des inspections de son parachute tous les 10 ans !

Les verbes du secteur de l’aéronautique en anglais

Connaissez-vous les verbes de décollage, atterrissage, et tout ce qui se trouve entre les deux ? Voici quelques verbes du secteur de l’aéronautique essentiels en anglais !

  • to accelerate : accélerer
  • to acknowledge : accuser réception (de)
  • to approach : approcher
  • to brake : freiner
  • to check : vérifier
  • to clear : autoriser
  • to climb : monter
  • to decelerate : décélérer
  • to descend : descendre
  • to extend the gear : sortir le train
  • to land : atterrir
  • to line up : s’aligner
  • to take off : décoller
  • to taxi : se déplacer au sol
  • to turn : tourner

Les acronymes de l’aviation en anglais

Dans le monde aéronautique en anglais, les acronymes sont partout ! Des types de brevets de vol aux organisations aéronautiques, les acronymes rendent la dénominatio des catégorisations essentielles d’aviation plus simples.

Découvrez quelques acronymes essentiels de l’aéronautique en anglais !

  • ALPA (Air Line Pilots Association) : une organisation aux États-Unis qui fonctionne comme une Union, régissant les droits des pilotes et la sûreté des avions. L'équivalent international est IF-ALPA : la Fédération Internationale de l’Association des Pilotes De Ligne !

  • ATP (Airline Transport Pilot license) : le brevet de pilote le plus avancé aux États-Unis. On a besoin de 1500 heures de vol avant d'être éligible pour ce brevet, qui permet au pilote de transporter des passagers dans les avions multipilotes. Il est recommandé d’avoir une qualification de vol aux instruments et une qualification de vol des avions multimoteurs.

🚨 Notez bien : aux États-Unis, il existe des programmes d’université et des écoles de formation de vol qui offrent la possibilité de recevoir un r-ATP (restricted Airline Transport Pilot license), qui permet à un étudiant de gagner son brevet de contrôleur de circulation aérienne à 1000 heures de vol !

  • CPL (Commercial Pilot license) : le brevet de pilote le plus avancé en Europe, et le moyen avancé aux Etats-Unis. On a besoin de 250 heures de vol avant d’être éligible pour ce brevet, qui permet au pilote d’être payé pour piloter les vols.

  • CVR (Cockpit Voice Recorder) : enregistreur vocal de cabine de pilotage. Avec l’enregistreur des paramètres de vol (flight data recorder), ce sont les “boîtes noires” qui enregistrent l’activité de vol en cas d’un accident d’avion.

  • FAA (Federal Aviation Administration) : l’agence gouvernementale aux États-Unis qui est responsable de la gestion de l’espace aérien, la certification des avions, et le développement des aéroports.

  • FDR (Flight Data Recorder) : enregistreur des paramètres de vol. Avec l’enregistreur vocal de cabine de pilotage (cockpit voice recorder), ils comprennent les “boîtes noires” qui enregistrent l’activité de vol en cas d’un accident d’avion.

  • ICAO (International Civil Aviation Organization) : Connue sous le nom de l’Organisation de l’Aviation Civile Internationale (OACI) en français. Un organe de l’ONU qui dirige la standardisation du transport aéronautique international. Son siège social est situé à Montréal.

  • NOTAM (Notice to Air Missions) : ce sont des messages publiés par les agences gouvernementales de contrôle de la navigation aérienne, notant les considérations de vol tels que les obstacles à proximité d’un aéroport ou les zones de vol interdits.

  • PPL (Private Pilot’s license) : le brevet de pilote initial qui permet au pilote de piloter avec des passagers en plein vol. Les prérequis varient entre 35 et 40 heures de vol dans chaque pays, mais aux États-Unis par exemple, on a besoin de 40 heures de vol. Typiquement, on possède un brevet de pilote étudiant avant de le gagner à cause des prérequis de vol qu’on fait seul.

  • TFR (Temporary Flight Restriction) : cela désigne une restriction d’espace aérien à cause des événements de sports, des opérations d’espace, ou des vols gouvernementaux. Il y a deux cercles d’espace aérien dans un TFR : le premier, qui comprend 10 milles marins, et le deuxième, qui comprend 30 milles marins. Les vols sous règles d’instrumentation (IFR) peuvent entrer dans le deuxième mais pas dans le premier, tandis que les vols d’opérations visuels (VFR) ne peuvent jamais entrer sans être en contact avec des contrôleurs de circulation aérienne.

Les météorologies aéronautiques

À part les avions, qu'est-ce qui s’accorde avec le ciel ? La météo ! Les phénomènes météorologiques influencent les vols autant au sol qu'en l'air, incluant des conditions de vent, des nuages, et bien plus.

Différentes conditions météorologiques

Voulez-vous savoir comment interpréter la météo en avion tel un vrai pilote ? Explorez ces aspects météorologiques de l’aéronautique en anglais !

Les conditions météorologiques en anglais

Avant de piloter, il est essentiel que les pilotes reçoivent les reports de météo pour comprendre les conditions météorologiques de vol. 

Voici quelques acronymes d’aviation utilisés pour décrire des conditions météorologiques essentielles à l’aéronautique en anglais :  

  • AIRMET (Airman's Meteorological Information) : des bulletins météorologiques mettant en garde contre des conditions potentiellement dangereuses, valides pour 6 heures. Il existe 3 catégories : Sierra, qui désigne les conditions de mauvaise visibilité, Tango, qui désigne les conditions de turbulence modéré, et Zulu, qui désigne les conditions de glaçage modéré.

  • ATIS (Automatic Terminal Information Service) : un service automatique qui transmet l’information des aéroports aux pilotes à chaque heure. Quelques informations incluent les conditions météorologiques, les pistes en service, et l’approche disponible. Il est primairement accessible à la phonie de bande aéronautique.

  • CAVOK (Ceiling and Visibility OK) : une abbréviation METAR (mentionné en dessous) qui indique l’absence des nuages sous 1500 mètres, l’absence des nuages cumulonimbus, les conditions de visibilité plus de 10 km, et l’absence des changements de météo significatifs.

  • METAR (Meteorological Aerodrome Report) : un rapport météorologique développé par l’OACI et transmis chaque heure. Il correspond aux reportages ATIS en indiquant les conditions météorologiques d’un aéroport, incluant le vent, la visibilité, et les nuages, mais ajoutant des phénomènes météorologiques.

  • PIREP (Pilot Report) : un reportage des conditions atmosphériques, en l’air ou une fois, au sol par un pilote d’avion. Cela concerne les nuages, la température, le vent, la turbulence, ou le givrage. En Amérique de Nord, il est obligatoire d’inclure l’urgence de PIREP (rapport de routine ou urgent), la localisation de l’avion, le jour et l’heure du reportage, le niveau de vol, et le type d’avion.

  • SIGMET (Significant Meteorological Information) : des bulletins météorologiques mettant en garde contre les conditions météorologiques dangereuses, valides pour 4 heures. Il existe 3 types de SIGMET reconnus internationalement : VA, indiquant la cendre volcanique, TC, indiquant les cyclones tropicaux, et WS, indiquant de nombreux autres phénomènes en route. Aux Etats-Unis, on ajoute la catégorie convective SIGMET, qui indique l’activité convective.

  • TAF (Terminal Aerodrome Forecast) : la version prévisionnelle de METAR aux aérodromes (espace aérien plus large qu’un aéroport !). Ces versions sont issues au minimum 4 fois par jour, typiquement tous les 6 heures, à 0000, 0600, 1200, et 1800 UTC. Ils sont applicables dans les 8km du centre d’un aérodrome pour une période de 24 ou 30 heures.

Les phénomènes météorologiques en anglais

Qu’il pleuve ou qu’il vente, des avions décollent (presque) toujours ! Même si vous savez comment décrire la météo en anglais, saviez-vous comment décrire les phénomènes uniques à l’aviation ?

Découvrez les mots essentiels pour décrire les phénomènes météorologiques en anglais !

  • broken clouds : nuages fragmentés
  • ceiling : plafond
  • clear sky : ciel clair
  • cloud : nuage
  • cold front : front d’air froid
  • crosswind : vent de travers
  • dewpoint : point de rosée
  • drizzle : bruine
  • few clouds : quelques nuages
  • fog : brouillard
  • freezing point : point de congélation
  • freezing rain : pluie verglaçante
  • hail : grêle
  • haze : brume
  • headwind : vent de face
  • humidity : humidité
  • hurricane : ouragan
  • ice : glace
  • jetstream : jet-stream
  • mist : brume
  • occluded front : front occlus
  • overcast sky : ciel couvert
  • precipitation : précipitation
  • pressure : pression
  • rain : pluie
  • scattered clouds : nuages épars
  • snow : neige
  • stationary front : front stationnaire
  • tailwind : vent arrière
  • temperature : température
  • turbulence : turbulence
  • thunderstorm : orage
  • tropical storm : tempête tropicale
  • visibility : visibilité
  • warm front :  front chaud
  • wind : vent
  • winds aloft : vents en altitude
  • windshear : vent cisaillant

Avez-vous commencé à planifier vos prochaines vacances après avoir découvert ces éléments essentiels de l’aéronautique ? Notre article sur les voyages d'affaires en anglais pourrait également vous intéresser si vous en faites souvent !

Grâce à cet article, vous pouvez maintenant voir que le monde aéronautique inclut beaucoup de domaines, de la navigation aérienne et des procédures de vol aux considérations météorologiques. Mais le sujet central de l’aéronautique, bien sûr, reste les avions. Avec ses aspects techniques, comme les composantes intérieures et extérieures en plus des inspections de maintenance, les avions continuent à être un des moyens de transport les plus avancés technologiquement.

Alors, voulez-vous devenir pilote ?

À propos de l'auteur

Originaire du Connecticut aux États-Unis, Katie Keil a une vraie passion pour l’apprentissage des langues comme le français et l’allemand ! Avec son expérience dans le domaine des sciences politiques et de la psychologie, elle est passionnée par la découverte des nuances socio-politiques et des interactions multiculturelles. Elle aime également voyager partout dans le monde, mais attention pas comme simple passagère — elle possède son brevet de pilote depuis ses 17 ans !

Cet article vous a plu ? Partagez-le ! 🙂

Fini de galérer en anglais !
Commencez aujourd'hui votre formation.

NOUS CONTACTER
Croix